Groupement des Animateurs en Gérontologie (GAG) - Forum de discussions, partage d'informations
BPJEPS ou diplome de niveau 4 de MFR ?

Mer 15 Juil - 16:17 par Amelina21

Bonjour,
en cours de réorientation après des années dans l'enseignement, j'ai deux formations qui s'offrent à moi dans ma région : soit le diplôme de niveau 4 "animateur en gérontologie" dans une mfr, soit un BPJEPS option Loisirs tous publics. Personnellement je préfèrerais suivre la formation de la MFR car elle est dirigée vers les personnes âgées (je n'ai qu'une expérience de 3 …

Commentaires: 20

Question sur DEJEP

Ven 25 Avr - 9:24 par GAG

Diplôme DEJEPS
Par carorafelia le 01/04/14 - 10:50

Bonjour à tous, je suis animatrice en EHPAD depuis 10 ans avec le diplôme du BEATEP. Je souhaiterai évoluer en passant le diplôme du DEJEPS. Mais avant de me lancer je voudrai savoir en quoi consiste exactement le travail d'un animateur DEJEPS? où puis je exercer? Et y a t il des offres d'emploi pour ce diplôme? 


N'hésitez pas à me …


Commentaires: 16

vae bpjeps

Lun 1 Mai - 18:15 par sabrinadu34

Je suis en train de faire ma VAE pour le BPJEPS animation sociale, je suis animatrice en EHPAD depuis 4 ANS 1/2... je suis A.S de formation...
Qui pourrait me donner des conseils ?? je vais finir de remplir mon dossier dans un mois je pense..

Commentaires: 1

vae bpjeps

Dim 14 Mai - 12:28 par sabrinadu34

Pour rajouter à mon dossier VAE  BPJEPS animation sociale, ma formatrice me demande de parler du CVS... j'ai raconté ce que je savais, selon  les résumés de nos réunions... elle me demande de plus raconter "mon implication"... je n'ai pas d'idée pour raconter plus l'implication de l'animatrice ?? pouvez vous m'orienter..

merci !!

Commentaires: 5

devenir animatrice

Jeu 13 Avr - 10:19 par Alexoo

Bonjour, 

Aide médico psychologique, j'exerce depuis 6 ans dans une unité cognitivo comportementale où ma fonction première est de mettre en place des animations afin de canaliser les troubles du comportement.
Je souhaite me consacrer uniquement à l'animation. Est -il possible de passer par la validation des acquis pour parvenir à un diplôme d'animation?
Si quelqu'un a fait cette …

Commentaires: 2

le permis D est-il un plus sur mon CV ?

Mer 24 Aoû - 7:33 par BOULANGER

Bonjour,

J'ai la possibilité de passer le permis D avec Pôle emploi. Est-ce utile et un avantage de le posséder?
 
Merci de vos remarques.
Bonne journée JMarc

Commentaires: 6

animateur en maison de retraite

Sam 18 Fév - 16:42 par genevieve

Bonjour à tous et à toutes

Titulaire d'un DUT carrières sociales, je viens d'obtenir un DEJEPS en décembre 2016 et je recherche un emploi d'animateur auprès des personnes âgées dans les Bouches du Rhône plus exactement à Marseille...J'ai l'impression que malgré la vingtaine de CV avec lettres de motivation envoyés, les emplois se font rares...Avez vous des pistes à me conseiller? Sad


Commentaires: 0

correspondance diplôme animation dans FPH

Mer 12 Oct - 10:00 par ML80

Bonjour , a quel diplôme correspond le grade d'animateur principal 2ème classe ?
BP ou un DE JEPS ?
Ceci est encore très flou dans la fonction publique hospitalière et je n'ai pas trouvé de texte  faisant le lien entre les grilles de salaires et les diplomes ?
pouvez-vous m'éclairer ?
Merci d'avance

Commentaires: 1

DEFA catégorie A FPH

Jeu 17 Nov - 13:15 par Céline LB

Bonjour,
quelqu'un a t-il entendu parlé de ce qu'est devenu le projet de promouvoir les DEFA de la FPH en catégorie A? Le projet devait être étudié fin 2015 pour une validation février 2016.
merci

Commentaires: 2

Sondage
Galerie



OMNIPRESENCE des familles dans l'établissement - tentatives d'ingérence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OMNIPRESENCE des familles dans l'établissement - tentatives d'ingérence

Message par PIMU le Dim 28 Sep - 19:57

J'ai 10 ans d'expérience en Ehpad... suis titulaire d'un Dejeps Animation sociale. J'ai changé d'établissement au mois de mai : un poste très intéressant dans une structure qui vient d'ouvrir... et donc tout à construire. Jusqu'à présent j'ai bcp travaillé sur l'ouverture sur l'extérieur, la création de partenariat, l'implication des familles... des sujets qui posaient pb ds ma précédente structure. Aujourd'hui, je suis confrontée à des familles qui en sont toutes au même stade, celui de la culpabilité d'avoir à "placer" leur parent... et qui de ce fait sont omniprésentes (tous les après-midis, il y a au moins une quinzaine de familles qui se réunissent dans la salle à manger). Elles interviennent dans tout et pour tout, s'ingèrent dans les affaires du kiné, de la psychomotricienne, de l'animation (on m'a même demandé alors que je n'y voyais pas d'inconvénient a priori "est-ce que je peux assister aux jeux remue méninge parce que vous comprenez j'étais institutrice" !!!!!!). J'ai pour habitude de jouer l'ouverture, et donc d'accueillir les familles qui le souhaitent à certaines animations. Je voudrais être encore dans cette démarche.... mais je ressens une pression, une défiance à chaque projet que je fais... Pas la moindre bienveillance, ils veulent nous prendre à défaut. J'ai essayé d'expliquer que l'animation, ce n'est pas faire la fête tous les jours, que cela n'a pas de sens... que je travaille avant tout pour créer du lien tout en visant d'autres objectifs spécifiques à chaque résident en fonction de ses attentes et de ses capacités... Nous essayons de leur expliquer ce qu'est l'animation... que nous ne sommes pas dans un club Méd, que nous visons l'autonomie de la personne. Le problème c'est que ces familles décident à la place des résidents, pensent à leur place et ont du mal à intégrer les informations régulières que je diffuse. Elles trouvent qu'il n'y en a jamais assez... alors qu'en 5 mois, j'ai travaillé d'arrache pied et je suis plutôt satisfaite de tout ce que j'ai réussi à mettre en place, notamment avec l'implication du personnel dans l'animation. J'essaie de prendre du recul et de m'appuyer sur mon expérience et mon savoir-faire mais j'avoue que cela devient très lourd à porter. Heureusement je suis 100 % soutenue par ma direction (ce qui n'est pas toujours évident)... mais j'ai peur de m'y épuiser. Quelles solutions ? La communication, j'ai essayé... La directrice organise des réunions de familles, des réunions de résidents... Bref. Que faut-il faire ? Remettre du cadre ? Patienter ? Expliquer encore en encore ? Les impliquer ? Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà été confrontés à cela ?

PIMU

Messages : 11
Date d'inscription : 30/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: OMNIPRESENCE des familles dans l'établissement - tentatives d'ingérence

Message par GAG le Dim 28 Sep - 22:15

Bonjour,

La situation que vous décrivez exige une réaction institutionnelle et pas seulement une adaptation de votre part. L'implication des familles est nécessaire et productive quand elle est saine. Dans le cadre que vous décrivez, il y a débordement et confusion des rôles. Les professionnels sont là pour garantir la définition d'un projet et sa mise en oeuvre, les familles peuvent y être associées bien entendu, mais en tant que partenaire et non comme "décideur" prioritaire. De plus, la référence doit être une démarche personnalisée, avec comme point de départ la personne âgée elle-même, prioritairement à la famille (vous soulignez d'ailleurs des écarts aussi sur cet aspect).

Votre Directeur/directrice doit impérativement se positionner et redéfinir un cadre avec diplomatie mais fermeté. Est-il lui même mis en difficulté par les familles ? L'administration, les cuisines, le ménage, les soins, le technique ou la lingerie sont ils autant impactés ? Quoiqu'il en soit, une situation s'est installée et des zones de pouvoirs se sont créées. Les "reprendre" sera complexe et probablement difficile, mais nécessaire

Le contexte d'ouverture explique sûrement bien des choses : disposez d'un règlement intérieur et d'une règlement de fonctionnement ? D'un Conseil de Vie Sociale ? D'un Projet d'Etablissement validé ? Quelles sont les valeurs et conceptions de l'établissement ? Quelles chartes sont utilisées et mises en avant ? Avez-vous une Commission de Bientraitance, ou toute autre instance assurant une veille et une orientation éthique ? Avez-vous effectué une enquête sur les souhaits et les désirs des personnes ? Le projet d'animation est-il abouti, construit avec l'ensemble des acteurs nécessaires (résidents, familles, bénévoles, personnel, équipe d'animation, partenaires...) et communiquer de façon compréhensible et efficace pour tous ? Ces références seront importantes pour avoir une base solide pour redéfinir la place de chacun. Des interventions extérieures seront potentiellement nécessaires (Maire, ARS, CG) avec des réunions bien organisées à la clé. Il semble, en se référent à votre intervention, que la complexité viennent du fait que les personnes soient nombreuses et déjà très présentes "physiquement" dans l'établissement. La "communication", au sens information en amont, orale et écrite, n'est donc plus suffisante. Votre établissement a besoin de mettre en place une stratégie qui devra intégrer les relations interpersonnelles et collectives.  

La réponse me semble-t'il doit être institutionnelle et collective : le Directeur, l'équipe d'encadrement et le personnel doivent travailler de concert, en intégrant si besoin d'autres ressources.  

Soyez rassuré cependant, ce genre de phénomène est récurrent, chaque animateur s'y trouve confronté un jour ou l'autre durant sa carrière, à  des degrés plus ou moins forts... Votre situation semble par contre sensible et "accentuée" par le contexte d'ouverture et donc de probable manque de travail de fond sur le cadre institutionnel. Votre risque principal, c'est l'épuisement si vous restez dans la sphère des émotions, la "culpabilité", la sensation d'échec, la répétition de solutions qui se ressemblent et qui ne marchent pas. Dites-vous bien que votre situation  doit pouvoir se régler,, mais qu'humainement certaines situations plus complexes nécessitent que nous soyons indulgents avec nous-mêmes.  Elle nécessite la mise en oeuvre d'une ou plusieurs stratégies, du temps, des moyens adaptés et une cohésion d'équipe... 

Dites-vous bien que réussir prendra du temps, qu'il faut accepter les lenteurs et parfois des "échecs" relatifs. La réussite se provoque, mais surtout elle se construit, et apprendre ou acquérir de nouvelles compétences, progresser, passe par une phase de stagnation, voire parfois de régression (le processus d'acquisition de nouveaux modes de comportements nous conduit à adopter des postures nouvelles qui ne sont pas encore "automatisées". les réaliser nous prennent donc plus de temps que celles parfois plus archaïques que nous utilisions avant, mais à terme permettront d'avoir une approche plus large et intéressante. Il faut savoir l'accepter...). Vous apprendrez de cette situation si vous acceptez aussi de mettre en place de votre côté les ajustements nécessaires. Vous ne pouvez pas agir uniquement sur les autres en considérant qu'ils sont les seuls responsables de la problématique. à vous d'identifier sur quels aspects vous pouvez progressez (du point de vue de l'institution, et plus individuellement) pour mieux appréhender la situation. Quelques pistes : des lectures sur le diagnostic, les situations conflictuelles, interpersonnelle ou collective, les plans de communications, les matrices des enjeux, l'analyse des résistances au changement, l'analyse transactionnelle, la PNL et d'autres outils pourront vous aider à trouver des clés supplémentaires.

Restez positif, constructif et en éveil. Craindre, avoir peur des familles ou les laisser "impacter" votre santé morale ? Hors de question, et cela démontre que vous restez dans la sphère des émotions, ce qui humainement compréhensible, mais la mobilisation de vos compétences peut vous permettre d'en limiter les effets nocifs au quotidien, progressivement. Ne restez pas seul(e), ne vous fixez pas d'objectifs élevés (résoudre la situation sous quinze jours...) mais visez plutôt des améliorations progressives, symboliques et concrètes (travail commun avec la direction, une réunion qui provoquent des avancées...). Ne perdez pas de vue qu'effectivement les familles sont potentiellement en souffrance (vous parliez vous même de sentiment de culpabilité), mais que ce n'est pas la seule clé. Empathie et bienveillance doivent donc être de mise, mais pas à n'importe quel prix, de même qu'on ne peut réduire à un seul phénomène psychologique les débordements d'un nombre conséquents de personnes

Impossible d'aller plus loin pour ce qui serait des pistes à poursuivre. Vous êtes sur le terrain, pas nous... Mais ce message à plutôt vocation à vous apportez du soutien et quelques prendre du recul et voir la situation de façon plus "objective". 

Bon courage à vous !

_________________
Le GAG
avatar
GAG
Contributeur actif
Contributeur actif

Messages : 540
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 17
Localisation : France

http://www.forumdugag.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: OMNIPRESENCE des familles dans l'établissement - tentatives d'ingérence

Message par PIMU le Dim 28 Sep - 23:10

Merci de votre réponse qui me permet de voir avec plus de distance la situation. Si effectivement des valeurs sont affichées et un plan d'action général défini, nous n'en sommes pas au stade du projet d'établissement et du projet d'animation qui sont programmés pour 2015, le Conseil de Vie Sociale n'est pas encore de mise... L'établissement n'est ouvert que depuis le mois de mars. Tout se construit progressivement et donc effectivement avec des fondations fraîches et fragiles (organisation, équipes pas encore stabilisées,...) facilement ébranlables. En ce qui me concerne, je dois aussi apprendre à prendre le temps et à me fixer des objectifs moins ambitieux... j'ai un côté "tornade blanche" qu'il faut que je maîtrise. 
Vos conseils de lecture devraient m'aider à mieux analyser la situation et à trouver des pistes.
Quoiqu'il en soit, certains résidents ne vivent pas très bien cette main mise de leur parent sur eux et sur les professionnels de l'institution et ils l'expriment :"tu vas arrêter de parler de moi devant moi : et elle a bien mangé et elle a bien dormi", etc...

PIMU

Messages : 11
Date d'inscription : 30/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Mettre en place des dispositifs de coopération efficaces

Message par gag.admin le Mer 1 Oct - 21:31

Complément :
Ce "cadrage" institutionnel parait indispensable ; n'entendez pas "cadrage" comme un dispositif qui enferme mais plutôt qui favorise les ouvertures pour faire vivre les coopérations.

Ressource pour vous
: la Charte de l'animation en gérontologie.
Ressource pour l'établissement : le Conseil de la Vie Sociale à condition de le faire vivre. Il ne paraît pas normal que la création de ce Conseil n'ait pas été programmée juste au moment de l'ouverture de l'établissement en mars dernier pour une première réunion d'ici la fin de l'année par exemple.

En attendant
il vous faut trouver des alternatives aux dispositifs réglementaires de coopérations. D'une part avec la direction et l'encadrement (indispensable dans cette situation), et d'autre part avec des résidents intéressés, des familles, éventuellement des membres du personnel (en accord avec leurs cadres respectifs) et tout autre partenaire intéressé par l'animation. Par exemple, la création d'une commission d'animation peut être une réponse mais c'est en fonction du contexte local que vous trouverez la réponse la mieux adaptée possible.

gag.admin

Messages : 13
Date d'inscription : 04/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Quelques nouvelles

Message par PIMU le Dim 9 Nov - 21:10

Le Conseil de Vie sociale est en cours d'élection. Les commissions animations sont en place depuis le mois de septembre. L'omniprésence des familles se reporte maintenant essentiellement au niveau des soins et nous commençons à comprendre pourquoi les choses ont pris autant d'ampleur... le problème est beaucoup plus profond et interroge la posture professionnelle de chacun : dysfonctionnement majeur avec la volonté manifeste de nuire au fonctionnement de la structure de la part de quelques salariés (lutte de pouvoir) qui contribuent à accentuer l'inquiétude des familles ! L'institution est en train d'en faire le constat et est sur le point de prendre les choses en main... Le cadre est doublement à redéfinir : vis à vis des familles bien sûr (une réunion sur l'entrée en institution animée par 2 psychologues a déjà permis de poser des jalons) mais surtout vis à vis des professionnels dont la déontologie a été prise à défaut.

PIMU

Messages : 11
Date d'inscription : 30/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Peur de l'Autre

Message par jeanluc.schaff le Mar 11 Nov - 11:34

A la question : "Pourquoi a-t-on peur de l'autre ?" Albert Jacquard a répondu :
"La construction d'un être humain ne peut se faire que grâce à la communication avec l'Autre. C'est parce que j'ai rencontré l'Autre que je suis devenu moi. Chacun d'entre nous se construit grâce à la nourriture bien sûr mais, simultanément, ce sont les rencontres, les échanges qui font que, peu à peu, on devient ce qu'on est. L'Autre évidemment peut poser des problèmes mais s'il n'était pas là, l'être humain ne s’épanouirait pas. Alors pour répondre à votre question, pourquoi avoir peur de l’Autre ? Eh bien, c'est un réflexe de défense. Mais contrairement aux animaux, nous, les hommes, nous pouvons dépasser cette peur. Si dans les temps très anciens, nous avons pu lutter contre les dangers qui nous menaçaient, c'est parce que nous nous sommes regroupés. Nous avons collaboré. Nous avons été solidaires. La nature a fait les hommes, et les hommes, en se rencontrant, ont fait l'humanité. Et maintenant l'humanité participe à la construction de chaque être humain. Je suis ce que je suis parce que j'ai été construit par ma nature humaine"
Extrait de "Conversations Intimes", Albert Jacquard avec Dominique Dimey, Stock, octobre 2014

jeanluc.schaff

Messages : 112
Date d'inscription : 04/04/2014
Localisation : Saint-Dié-Des-Vosges

http://fr.linkedin.com/pub/jean-luc-schaff/61/512/921

Revenir en haut Aller en bas

Re: OMNIPRESENCE des familles dans l'établissement - tentatives d'ingérence

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum