Groupement des Animateurs en Gérontologie (GAG) - Forum de discussions, partage d'informations
BPJEPS ou diplome de niveau 4 de MFR ?

Mer 15 Juil - 16:17 par Amelina21

Bonjour,
en cours de réorientation après des années dans l'enseignement, j'ai deux formations qui s'offrent à moi dans ma région : soit le diplôme de niveau 4 "animateur en gérontologie" dans une mfr, soit un BPJEPS option Loisirs tous publics. Personnellement je préfèrerais suivre la formation de la MFR car elle est dirigée vers les personnes âgées (je n'ai qu'une expérience de 3 …

Commentaires: 18

Question sur DEJEP

Ven 25 Avr - 9:24 par GAG

Diplôme DEJEPS
Par carorafelia le 01/04/14 - 10:50

Bonjour à tous, je suis animatrice en EHPAD depuis 10 ans avec le diplôme du BEATEP. Je souhaiterai évoluer en passant le diplôme du DEJEPS. Mais avant de me lancer je voudrai savoir en quoi consiste exactement le travail d'un animateur DEJEPS? où puis je exercer? Et y a t il des offres d'emploi pour ce diplôme? 


N'hésitez pas à me …


Commentaires: 16

vae bpjeps

Lun 1 Mai - 18:15 par sabrinadu34

Je suis en train de faire ma VAE pour le BPJEPS animation sociale, je suis animatrice en EHPAD depuis 4 ANS 1/2... je suis A.S de formation...
Qui pourrait me donner des conseils ?? je vais finir de remplir mon dossier dans un mois je pense..

Commentaires: 1

vae bpjeps

Dim 14 Mai - 12:28 par sabrinadu34

Pour rajouter à mon dossier VAE  BPJEPS animation sociale, ma formatrice me demande de parler du CVS... j'ai raconté ce que je savais, selon  les résumés de nos réunions... elle me demande de plus raconter "mon implication"... je n'ai pas d'idée pour raconter plus l'implication de l'animatrice ?? pouvez vous m'orienter..

merci !!

Commentaires: 5

devenir animatrice

Jeu 13 Avr - 10:19 par Alexoo

Bonjour, 

Aide médico psychologique, j'exerce depuis 6 ans dans une unité cognitivo comportementale où ma fonction première est de mettre en place des animations afin de canaliser les troubles du comportement.
Je souhaite me consacrer uniquement à l'animation. Est -il possible de passer par la validation des acquis pour parvenir à un diplôme d'animation?
Si quelqu'un a fait cette …

Commentaires: 2

le permis D est-il un plus sur mon CV ?

Mer 24 Aoû - 7:33 par BOULANGER

Bonjour,

J'ai la possibilité de passer le permis D avec Pôle emploi. Est-ce utile et un avantage de le posséder?
 
Merci de vos remarques.
Bonne journée JMarc

Commentaires: 6

animateur en maison de retraite

Sam 18 Fév - 16:42 par genevieve

Bonjour à tous et à toutes

Titulaire d'un DUT carrières sociales, je viens d'obtenir un DEJEPS en décembre 2016 et je recherche un emploi d'animateur auprès des personnes âgées dans les Bouches du Rhône plus exactement à Marseille...J'ai l'impression que malgré la vingtaine de CV avec lettres de motivation envoyés, les emplois se font rares...Avez vous des pistes à me conseiller? Sad


Commentaires: 0

correspondance diplôme animation dans FPH

Mer 12 Oct - 10:00 par ML80

Bonjour , a quel diplôme correspond le grade d'animateur principal 2ème classe ?
BP ou un DE JEPS ?
Ceci est encore très flou dans la fonction publique hospitalière et je n'ai pas trouvé de texte  faisant le lien entre les grilles de salaires et les diplomes ?
pouvez-vous m'éclairer ?
Merci d'avance

Commentaires: 1

DEFA catégorie A FPH

Jeu 17 Nov - 13:15 par Céline LB

Bonjour,
quelqu'un a t-il entendu parlé de ce qu'est devenu le projet de promouvoir les DEFA de la FPH en catégorie A? Le projet devait être étudié fin 2015 pour une validation février 2016.
merci

Commentaires: 2

Sondage
Galerie



QUE FERIEZ-VOUS ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QUE FERIEZ-VOUS ?

Message par heledric le Mer 25 Nov - 18:43

Bonsoir,

J'ai besoin de conseils concernant une situation que je viens de REvivre cette après-midi.

Ayant une séance de cinéma, j'accompagne depuis presque 45mn les résidents en salle d'animation (4 unités de vie avec 22 à 23 personnes). Arrivant dans une unité, il y était organisé par mes collègues AS/ASH et autres, une petite fête pour le départ de l'une des leurs, ainsi qu'une Catherinette. Que je ne sois pas conviée m'est égal (je me suis habituée à leurs affinités au sein de LEUR EQUIPE), mais que les résidents ne soient pas accompagnés dans le cadre d'une animation (ce qui est habituel en fait) m'a énormément touchée.
Je suis allée en faire part à la cadre de santé qui m'a demandée de faire une fiche d'évènement indésirable.
Je n'ai pas encore rédigé cette fiche, j'attends également conseil de la psychologue demain. J'avoue appréhender les conséquences sur les relations Animateur/équipe soignante, qui, il faut l'avouer ici, n'opèrent aucune évolution. J'ai réellement le sentiment que les équipes soignantes "s'en foutent" du pôle social et du bien-être de la personne, restent sur leur soins de "nursing", et avec quelle qualité...

Alors, vous est-il déjà arrivé ce genre de situation et que feriez-vous ?
En vous remerciant,

Une animatrice passionnée mais de plus en plus désabusée, désappointée par le comportement de ses collègues dans le cadre de la prise en soin des personnes.

heledric

Messages : 4
Date d'inscription : 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE FERIEZ-VOUS ?

Message par Lu' le Jeu 26 Nov - 9:59

Bonjour Heledric,

Tout d'abord, une question me vient à l'esprit, quelle est la place de l'équipe soignante dans l'animation ? Est-ce qu'elle peuvent y participer ? Proposer des idées ? Ont-elles participé à l'écriture du projet d'animation ?

Peuvent-elles mener des activités sur leur unité de vie ?

Car si elles ne peuvent rien faire de tout ça, il est compréhensible qu'elles ne trouvent pas d'intérêt à ce que tu fais.

Dans le cas que tu décris, n'était-il pas possible de vous coordonner pour que les deux événements aient lieux sans que ça ne les gêne elles ou toi ta projection de film ?!

Comment sont tes relations avec l'équipe soignante ? Ne serait-il pas judicieux d'organiser un temps de réflexion entre vous ... Pour que vous vous disiez chacune ce que vous pensez, de ce que vous avez envie.
Il est plus facile de travailler quand il y a une partie de l'équipe soudée, et de ne pas oublier pourquoi on oeuvre tous dans la même structure ... Le bien-être des Résidents.

Lu'

Messages : 3
Date d'inscription : 05/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE FERIEZ-VOUS ?

Message par GAG le Sam 28 Nov - 15:29

Bonjour heleric, 

Dans la situation que vous évoquez, il faut distinguer l'émotionnel et le professionnel.

Si nous nous positionnons dans la sphère de l'émotion, la situation que vous décrivez peut effectivement susciter beaucoup de perceptions négatives, notamment sur le respect entre collègues et surtout le degrés d'investissement des agents vis à vis des résidents.

D'un point de vue professionnel, une analyse plus objective s'impose et interpelle le rapport à la démarche de projet. C'est d'ailleurs sur ce point que Lu' intervient, en posant des questionnements pertinents.

L'expérience démontre effectivement que sans un projet solide, s'appuyant sur une démarche institutionnelle validée et une implication des acteurs en amont, il est très difficile d'avoir une relation saine inter disciplinaire

Dans le cas que vous nous exposez, aviez-vous :
- Identifié cette démarche dans un objectif du projet d'animation, lui-même validé par la Direction, et accessible à tous (diffusion aux résidents, familles et personnels ?).
- Aviez-vous créé une fiche projet, action, information ou tout autre nom d'outil, que vous aviez soumis au responsable des soignants, pour validation et accord sur les modalités d'intervention des agents, impliquant si possible une concertation avec ces derniers ?
- Enfin, aviez mis en place des supports de communication visant à relayer l'information au niveau des résidents, familles et, indirectement, du personnel ?

Si vous avez conduit votre animation dans ce cadre, vous êtes " en position de force". Vous avez la légitimité institutionnelle, professionnelle et interdisciplinaire. Vous pouvez envisager la rédaction d'une fiche d'"évènement indésirable", car vous êtes bien dans ce cas de figure. 

Une précaution à prendre cependant : identifiez si la "fête" de vos collègues était validée par leur responsable hiérarchique, et si oui, sous quelle condition. Cette information vous sera utile, car elle conditionnera aussi l'attitude du responsable en question... Ce dernier est susceptible d'être mis en porte-à-faux s'il a validé cette fête, dans les conditions réelles (plus aucun agents en "poste" + jour où une coopération interservice était identifiée).

Si vous n'êtes pas dans cadre de la situation décrite plus haut, méfiance... La procédure "d'évènement indésirable" conduira normalement à l'identification de certaines limites dans votre approche aussi, même si les collègues sont sorties du cadre institutionnelle. Vous risquez donc d'être fragilisée, car en minorité par rapport à une équipe soignante qui se sentira directement ou non confortée, ou qui pourra renforcer ses liens contre vous en subissant une sanction alors que vous aviez des failles aussi dans votre démarche...

Notre conseil : soyez stratège et faites preuve de recul ! Vous avez toutes les cartes en main ? A vous d'assumer un positionnement professionnel et faites un constat rapidement de la situation à votre direction. Si ce n'est pas le cas, faites en sorte de les avoir progressivement : réunissez les conditions optimales que nous vous avons décrites. Et si les attitudes demeurent, passez ensuite à l'action...

Pour conclure, si vous vous situez plutôt dans la seconde catégorie, ne culpabilisez pas ou ne vous inquiétez pas outre mesure. Prenez cette situation pour une expérience qui vous permet de mûrir professionnellement. On apprend tout au long de sa carrière, et nos personnalités nous conduisent aussi à faire des erreurs alors que nous avons les compétences pour les éviter. 

Dans votre cas, il est aussi possible que vous partiez d'un principe trop "humain", en considérant que l'implication de tous est naturelle et relève du bon sens. Si c'est le cas, entendez définitivement que ce n'est quasiment jamais le cas. Vous rencontrerez toujours des limites dans l'engagement de certains de vos collègues. A vous de trouver le juste milieu entre la création d'une collaboration constructive et l'acceptation de certaines limites à notre intervention.

Bon courage à vous et tenez-nous au courant de votre réflexion et de la démarche que vous allez suivre !

_________________
Le GAG
avatar
GAG
Contributeur actif
Contributeur actif

Messages : 534
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 17
Localisation : France

http://www.forumdugag.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE FERIEZ-VOUS ?

Message par heledric le Dim 29 Nov - 19:17

Bonsoir et merci pour votre réponse constructive.
Je n'ai évidemment pas rédigé une fiche d'évènement indésirable et ce, malgré le conseil de la cadre de santé qui n'était pas au informée, ni les I.D.E. Je ne souhaite pas créer de tensions supplémentaires et comme vous l'écrivez, me retrouver isolée face à une équipe.
- EHPAD public, impliquant les équipes : Formation Humanitude, convention tripartite, évaluation interne et donc mise en place d'une commission d'animation avec des référentes de chaque unité, rédaction du projet d'établissement et d'animation, CVS et autres instances...ah et j'allais oublier le plus important le PROJET PERSONNALISE (réalisé en équipe pluridisciplinaire en réunion de synthèse)
- Planning d'animation annuel (pour les évènements les plus importants), mensuel (à la demande des familles et de résidents) et hebdomadaire affiché dans chaque unité, création avec les mêmes référentes d'un journal d'établissement, + dossier de soins informatisé avec messagerie interne
- Intérêt pour certaines pour l'animation (qui souhaitent même être animatrices)...
Pour moi, je ne pointe que de l'incohérence et pas l'envie de, un grand manque d'implication et de réflexion de leur part.
Pour info, la salle d'animation servant de restaurant scolaire pour l'école voisine, il est clairement identifié dans mon établissement (et ce depuis plusieurs années) que les animations de groupe important (+/- 60 personnes) ont lieu le mercredi.
Je pense attendre la prochaine réunion d'équipe afin de l'évoquer de vive voix. L'outil de feuille d'évènement indésirable dans ce cadre me déplaît. J'ai croisé depuis certaines de ces collègues sans souci.
Mais bon, en l'évoquant avec ma collègue psychologue, il s'avère que nous ne remontons jamais à la direction ce genre de disfonctionnement, certainement par peur, et je pense que nous n'avons pas tort. Une certaine "maltraitance" à l'égard de nos professions existe, ne nous leurrons pas !

heledric

Messages : 4
Date d'inscription : 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE FERIEZ-VOUS ?

Message par heledric le Dim 29 Nov - 19:49

Et puis en fait, pourquoi ce serait toujours à l'animateur de se remettre en cause sur ses pratiques, ses modes de communication ? Je vois souvent ce genre de réponses. Pourquoi ne pas réfléchir à l'inverse ?

heledric

Messages : 4
Date d'inscription : 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE FERIEZ-VOUS ?

Message par GAG le Mar 1 Déc - 10:39

Qui vous a dit que c'est toujours à l'animateur de remettre en cause ses pratiques ? L'animateur est un acteur de terrain, qui ajuste en permanence ses actions en fonction d'une stratégie qui implique l'évaluation de ses pratiques et les opportunités d'interactions avec les autres.

Donc cela induit que nous soyons fermes et claires sur la dynamique collective, avec un positionnement s'appuyant sur des décisions clairement identifiées par tous. Quand le cadre existe et qu'il est bon (ce que vous nous décrivez semble intéressant et positif), il appartient à l'ensemble des acteurs, et notamment l'animateur, de se positionner. Pour cela, il faut être capable de soulever des dysfonctionnements en mettant à plat les fonctionnements pour que tous les intéressés s'impliquent, comprennent et mettent en place la stratégie de changement.

Pour être concret, cela veut dire que pour résoudre un problème comme celui que vous pointez, il faut mesurer la situation objectivement et prendre en compte l'ensemble des éléments. Il n'y a pas de "bon sens" ou de "mauvais sens" ("pourquoi ne pas réfléchir à l'inverse ?" dites-vous), car il s'agit d'une vision globale. Nous faisons parti de l'équation, tout comme les agents. Et notre capacité à dire les choses, à leur faire remonter en jonglant habilement sur les palettes de la bienveillance et de la fermeté sur de enjeux de fonctionnement institutionnel, nécessite d'être au clair avec son propre rapport à l'organisation et à la situation vécue. 

Les affiches, les documents institutionnels ou tout autre mail ne font pas une communication et une relation d'équipe. Elles y participent. Mais pour que tout cela "vive", il faut des compétences, de l'investissement et un positionnement. Faire le point sur ces éléments ne veut pas dire que vous êtes "accusée" de ne pas le faire. Il s'agit juste d'un rappel, d'une "vue d"hélicoptère", car il faut aussi avoir de la distance par rapport à sa pratique quotidienne. Allez vers de la fermeté conduit à une posture défensive et parfois agressive des personnes qui vont vivre ce changement. Si vous êtes au clair avec vous même, vous vivrez mieux le potentiel conflit. Si vous êtes fragile et que votre fonctionnement présente de légères failles, soyez convaincue que vos collègues s'y engouffreront, les exagéreront et au final vous le vivrez encore plus mal...

Pour finir, à vous d'être actrice de l'évolution en vous basant sur ce diagnostic de la situation, incluant le plus grand nombre de paramètres possibles : c'est comme cela vous construisez au quotidien votre légitimité et une reconnaissance qui dépasse le simple stade d'une bonne entente entre agents motivés. Ne le faites pas seule mais en vous appuyant sur toutes les ressources potentielles de votre environnement : Directeur, responsable, collègues, documents, etc...

Il est évident que ces situations sont difficiles et sensibles : raison de plus de mettre en avant l'objectivité professionnelle, en poussant aussi les autres à le faire, en évitant d'associer l'émotionnel à l'analyse de la situation. On se sent parfois incompris ou rejeté tout simplement parce qu'il nous est difficile de concevoir que certains agents sont dans une réalité différente de la notre, impliquant soit du recul soit de la fermeté de notre part. L'animation est une fonction très complexe et il faut accepter que les relations humaines ne sont pas parfaites. L'enjeu est bien d'en retirer le meilleur et ne pas subir trop fortement les effets moins agréables...

Bonne continuation à vous !


Dernière édition par GAG le Ven 1 Juil - 14:57, édité 1 fois

_________________
Le GAG
avatar
GAG
Contributeur actif
Contributeur actif

Messages : 534
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 17
Localisation : France

http://www.forumdugag.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE FERIEZ-VOUS ?

Message par lareunion le Lun 27 Juin - 16:16

Bonjour, je suis nouveau sur le site. Je lis avec attention vos problématique et les élément de réponse apporté.. cets tres enrichissant merci

lareunion

Messages : 4
Date d'inscription : 27/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUE FERIEZ-VOUS ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum