Groupement des Animateurs en Gérontologie (GAG) - Forum de discussions, partage d'informations
Derniers sujets
» Etude de marché
par Champagne Lun 21 Mai - 19:33

» ECHANGE EPISTOLAIRE ENTRE RESIDENTS INTER-EHPAD
par Yolaine Lun 21 Mai - 16:48

» Animatrice à domicile
par Yolaine Lun 21 Mai - 16:45

» CNAAG ... Et pour 2018 ?
par GAG Jeu 17 Mai - 9:19

» De nouveaux départements s'abonnent à CULTUREàVIE !
par GAG Jeu 17 Mai - 8:40

» recherche de stage
par salzschtain Mer 9 Mai - 17:28

» Vite-Lu + formation 31 mai 2018
par bernard.hervy Lun 7 Mai - 11:20

» véhicule TPMR pour sorties
par Animatrice07 Sam 5 Mai - 15:27

» Offre d'emploi Cadenet (84)
par chtiprovence Ven 4 Mai - 11:01

BPJEPS ou diplome de niveau 4 de MFR ?

Mer 15 Juil - 16:17 par Amelina21

Bonjour,
en cours de réorientation après des années dans l'enseignement, j'ai deux formations qui s'offrent à moi dans ma région : soit le diplôme de niveau 4 "animateur en gérontologie" dans une mfr, soit un BPJEPS option Loisirs tous publics. Personnellement je préfèrerais suivre la formation de la MFR car elle est dirigée vers les personnes âgées (je n'ai qu'une expérience de 3 …

Commentaires: 21

DEJEPS UC1

Mer 14 Fév - 12:45 par garance39

Bonjour à toutes et tous, je viens de valider les uc 2, 3 ET 4 du DEJEPS animation socio-culturelle par voie de VAE.
Quelqu'un aurait il svp les cours de l'UC1 en présentiel, je séche....
merci

Commentaires: 6

Question sur DEJEP

Ven 25 Avr - 9:24 par GAG

Diplôme DEJEPS
Par carorafelia le 01/04/14 - 10:50

Bonjour à tous, je suis animatrice en EHPAD depuis 10 ans avec le diplôme du BEATEP. Je souhaiterai évoluer en passant le diplôme du DEJEPS. Mais avant de me lancer je voudrai savoir en quoi consiste exactement le travail d'un animateur DEJEPS? où puis je exercer? Et y a t il des offres d'emploi pour ce diplôme? 


N'hésitez pas à me …


Commentaires: 16

vae bpjeps

Lun 1 Mai - 18:15 par sabrinadu34

Je suis en train de faire ma VAE pour le BPJEPS animation sociale, je suis animatrice en EHPAD depuis 4 ANS 1/2... je suis A.S de formation...
Qui pourrait me donner des conseils ?? je vais finir de remplir mon dossier dans un mois je pense..

Commentaires: 1

vae bpjeps

Dim 14 Mai - 12:28 par sabrinadu34

Pour rajouter à mon dossier VAE  BPJEPS animation sociale, ma formatrice me demande de parler du CVS... j'ai raconté ce que je savais, selon  les résumés de nos réunions... elle me demande de plus raconter "mon implication"... je n'ai pas d'idée pour raconter plus l'implication de l'animatrice ?? pouvez vous m'orienter..

merci !!

Commentaires: 5

devenir animatrice

Jeu 13 Avr - 10:19 par Alexoo

Bonjour, 

Aide médico psychologique, j'exerce depuis 6 ans dans une unité cognitivo comportementale où ma fonction première est de mettre en place des animations afin de canaliser les troubles du comportement.
Je souhaite me consacrer uniquement à l'animation. Est -il possible de passer par la validation des acquis pour parvenir à un diplôme d'animation?
Si quelqu'un a fait cette …

Commentaires: 2

le permis D est-il un plus sur mon CV ?

Mer 24 Aoû - 7:33 par BOULANGER

Bonjour,

J'ai la possibilité de passer le permis D avec Pôle emploi. Est-ce utile et un avantage de le posséder?
 
Merci de vos remarques.
Bonne journée JMarc

Commentaires: 6

animateur en maison de retraite

Sam 18 Fév - 16:42 par genevieve

Bonjour à tous et à toutes

Titulaire d'un DUT carrières sociales, je viens d'obtenir un DEJEPS en décembre 2016 et je recherche un emploi d'animateur auprès des personnes âgées dans les Bouches du Rhône plus exactement à Marseille...J'ai l'impression que malgré la vingtaine de CV avec lettres de motivation envoyés, les emplois se font rares...Avez vous des pistes à me conseiller? Sad


Commentaires: 0

correspondance diplôme animation dans FPH

Mer 12 Oct - 10:00 par ML80

Bonjour , a quel diplôme correspond le grade d'animateur principal 2ème classe ?
BP ou un DE JEPS ?
Ceci est encore très flou dans la fonction publique hospitalière et je n'ai pas trouvé de texte  faisant le lien entre les grilles de salaires et les diplomes ?
pouvez-vous m'éclairer ?
Merci d'avance

Commentaires: 1

Sondage
Galerie



Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Aller en bas

grèves du 15 mars 2018

Message par GAG le Mer 14 Mar - 18:02

Le GAG exprime les réserves les plus vives concernant les réponses actuellement envisagées par les représentants publics :

Madame la ministre des affaires sociales et de la santé se trompe dans son interview télévisé, non pas quand elle évoque la difficulté du métier d'aide-soignant (là nous approuvons !),  elle se trompe lourdement quand elle donne des pistes de "réponse" : les aides-soignants pourraient poursuivre leurs carrières dans des tâches d'animation et de coordination...
Madame la Ministre se trompe : l'animation est un métier, et il est hors de question de revenir aux "faisant fonction" du siècle dernier. Merci Madame de reconnaître que la professionnalisation a apporté des améliorations ! Ceci dit, si des aides-soignants veulent rejoindre l'animation, oui, mais avec formation professionnelle ! La compétence est primordiale !
Pour information, nous indiquons à Madame la ministre que les fonctions de coordination se situent au niveau 3 des diplômes, et non au niveau 5 !

Mesdames les députées de la commission des affaires sociales de l'Assemblée Nationale (désolé, ce sont deux femmes rapporteurs) viennent de proposer le doublement en quatre ans du nombre de soignants dans les EHPAD. Et les autres ? Ils ne font rien ? Ils n'ont pas de difficultés ?
Décidément, nos responsables ont une bien mauvaise connaissance du secteur ... 

Et les réponses envisagées sont inadaptées ... voire dangereuses ...
Nous maintenons nos conseils pour demain : solidarité et ouverture !
le GAG, le 14.03.2018

_________________
Le GAG
avatar
GAG
Contributeur actif
Contributeur actif

Messages : 562
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 18
Localisation : France

http://www.forumdugag.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Message par GAG le Jeu 1 Mar - 9:49

Les remontées se font plus précises sur les dysfonctionnements du 30 janvier ...
Attention, il ne s'agit que de faits très minoritaires, voire exceptionnels, mais ils sont à prendre en compte dans nos positionnements. Et il convient d'éviter leur renouvellement le 15 mars ...
Les conseils du GAG sont identiques à ceux de notre communiqué du 21 janvier (voir ci-dessus) : solidarité et ouverture.

Pour ceux qui ont eu des difficultés le 30 janvier, et/ou qui risquent d'en avoir le 15 mars, nous conseillons :
- d'analyser la situation locale.
Sur un plan général, le GAG considère que la mono professionnalité (ou la dominance d'un secteur professionnel) est un facteur de maltraitance, et ce quel que soit le secteur quelle que soit la profession. La pluri professionnalité fait partie de nos demandes !
- d'analyser la position locale de la direction. Car cela est bien différent selon que la direction appelle ou non au mouvement !
Sur un plan général, il s'agit d'un bon signe et d'une meilleure chance d'avancer, mais il peut y avoir dans certains cas :
--- confusion des genres et des fonctions, la direction n'arrivant plus à être dans un rôle de garantie de l'équilibre, et mélangeant les différentes fonctions,
--- des effets pervers : par exemple quand une direction prend uniquement la demande du camp majoritaire (sans souci d'équilibre), ou quand les articles diffusés en presse (surtout régionale) ne visent pas l'information sur le mouvement en général, mais la mise en avant du rôle de la seule direction (et de ses réussites), voire la mise en avant d'une démarche commerciale de "prise en soins" (le GAG est toujours méfiant quand il s'agit de "prendre" !)

L'exemple le plus extrême de  dysfonctionnement : des personnels de la catégorie dominante exige que l'animatrice "reste à garder les vieux pendant qu'on ira manifester", puis la direction confirme l'ordre, et enfin les personnels se moquent de l'animatrice : "de toute façon, elle n'a pas intérêt à manifester, son poste va être supprimé pour réorganiser nos moyens", ceci devant la directrice qui sourit et approuve ...
Bien sûr, il s'agit d'un cas exceptionnel et non de la généralité ... Mais les animateurs ont déjà eu des cas semblables (là aussi minoritaires et exceptionnels) dans le secteur enfance-jeunesse lors de grèves d'enseignants ...

Alors, pour le 15 mars ? ?
- prendre contact avec les syndicats, soit locaux, soit le SEP-UNSA, car seule la couverture syndicale vous protégera lors de grèves,
- examiner la possibilité de se déclarer gréviste si de telles demandes vous arrivent,
- si cette demande de "garder les vieux pendant que nous manifestions" persiste, demander à la direction une réquisition écrite, car vous êtes déclaré gréviste.
- si cette réquisition écrite arrive (ce qui sera très rare, l'animateur ne faisant pas partie des professions réglementées, et n'étant pas en position d'assurer la sécurité sanitaire), en envoyer immédiatement une copie à votre syndicat (qui en toute logique devra s'opposer à des limitations du droit de grève), et suivez les consignes tout en précisant (par écrit) que vous n'avez pas les compétences pour assurer la sécurité sanitaire.
Vous pouvez aussi nous envoyer (par mail, et non sur le site, car nous avons rendu cette contribution publique pour en avoir une plus large diffusion). Peut-être certains cas marginaux subsisteront, mais nous aurons les moyens de les régler !

Pour le reste, le GAG rappelle sa ligne : solidarité et ouverture !
le GAG, le 01.03.2018

_________________
Le GAG
avatar
GAG
Contributeur actif
Contributeur actif

Messages : 562
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 18
Localisation : France

http://www.forumdugag.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Message par bernard.hervy le Jeu 22 Fév - 9:56

Précision sur les dysfonctionnements évoqués ci-dessus :
Nous avons contacté l'AD-PA (association de directeurs qui appelle au mouvement) : ils condamnent les attitudes locales citées, et précisent que c'est sur l'ensemble des moyens que le mouvement se joue (et non sur une seule catégorie). Ceci rejoint le discours de Pascal Champvert (président de l'AD-PA) au dernier CNAAG. 
BH, le 22.02.2018

bernard.hervy

Messages : 110
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Message par bernard.hervy le Mar 20 Fév - 9:12

Nouvelle grève annoncée pour le jeudi 15 mars 2018
Un nouvel appel à grèves et manifestations est lancé pour le 15 mars par les mêmes organisations que celles qui avaient appelé au mouvement du 30 janvier.
Les conseils du GAG restent les mêmes :
- solidarité avec nos collègues touchés comme nous par le décalage croissant besoins - moyens,
- vigilance pour que les demandes de moyens visent tous les secteurs de l'aide aux personnes âgées, et non le seul secteur des professions de santé.
Le GAG rappelle qu'il n'est pas un syndicat et n'est pas habilité à donner des consignes (ou non) de grèves (mis nous sommes en partenariat avec le DEP, Syndicat de l'Education Populaire, affilié à l'UNSA qui appelle au mouvement), mais nous ne nous priverons pas de donner notre avis !

D'autre part, nous sommes saisis de "dysfonctionnements" sur les modalités des grèves du 30 janvier, où, par exemple, des animateurs ont été "sommés" de "garder" les personnes âgées, pendant que certaines catégories allaient manifester. De tels dysfonctionnements sont très minoritaires, mais réels, et nous allons réagir afin qu'ils ne se renouvellent pas.
Merci de nous communiquer vos témoignages.
BH, le 20.02.2018

bernard.hervy

Messages : 110
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Message par Romega le Ven 26 Jan - 17:56

Bonjour à tous
Pour info, lors de notre AG annuelle, nous avons préparé le communiqué suivant :

Lors de son assemblée générale annuelle en date du 25 janvier qui c’est déroulée à Saint Flour,
l’association des Animateurs en Gérontologie du Cantal (AG15)
souhaite vous faire part de son inquiétude concernant l’avenir
des établissements recevant des personnes âgées.
[size=16]L’accueil et la prise en charge des personnes hébergées,[/size]
[size=16]les conditions de travail, le manque de personnel, [/size]
[size=16]se dégradent régulièrement.[/size]
[size=16]Cela a une incidence sur les différentes activités proposées aux résidents[/size]
[size=16]en termes de qualité, de sécurité, de quantité.[/size]
[size=16][size=16]C’est pourquoi nous sommes solidaires et soutenons activement la journée d’actions du 30 janvier.[/size][/size]

Romega

Messages : 14
Date d'inscription : 30/04/2014
Localisation : Désert Central

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Message par Moon le Jeu 25 Jan - 18:21

Merci d'avoir partagé ici la position du Gag.

Moon

Messages : 10
Date d'inscription : 18/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Message par GAG le Jeu 25 Jan - 16:12

en réponse à votre question et à bien d'autres :


Le GAG et la situation des EHPAD en ce début 2018

Le GAG est aujourd’hui sollicité par ses membres et par plusieurs organisations syndicales organisatrices du mouvement prévu le 30 janvier 2018.
Le GAG rappelle qu’il n’est pas une organisation syndicale, mais une association professionnelle. Il n’est habilité ni à se prononcer sur un mouvement revendicatif, ni à appeler à y participer (ou pas). Nous rappelons que l’un de nos partenaires est le SEP (Syndicat de l’Education Populaire), affilié à l’UNSA (qui est un des syndicats appelant à la grève et aux manifestations du 30 janvier).
Le GAG, en tant qu’association professionnelle, présente par ses membres dans de nombreux établissements, peut par contre donner son avis sur la situation et sur les réponses possibles.
 
Tout d’abord, il est incontestable que les conditions de travail de TOUS les personnels des EHPAD/USLD s’est dégradée depuis 10 ans et qu’il en résulte :

-          Pour les personnes âgées accueillies (notre préoccupation première), une dégradation de leurs conditions de vie, des services qui leur sont apportés, et une augmentation de situations et des actes de maltraitance,
-          Pour les personnels de nos établissements, une dégradation très nette des conditions de travail, une insatisfaction profonde de ne pas pouvoir effectuer ce qui est demandé par nos aînés, une augmentation des situations de stress, de tension et de burn-out.
Nous exprimons sans ambiguïté notre solidarité avec tous nos collègues, et recherchons avec eux les raisons de cette dégradation et les moyens d’améliorer cette situation devenue insupportable.
 
Deux éléments nous semblent importants pour comprendre cette évolution :
-          Un élément politique : le plan grand-âge (établi après la canicule de 2003) a prévu des améliorations dont la mise en application s’est effectuée sur 2004, 2005 et 2006. Une révision des besoins devait ensuite être effectuée ; elle n’a jamais été faite.
Or, depuis 10 ans, la population accueillie dans les établissements a évolué vers beaucoup plus de personnes ayant besoin d’aides pour poursuivre leurs vies, aides aux soins, certes, mais aussi aides à la vie quotidienne et à la vie sociale. Ce décalage entre les besoins et les moyens est devenue insupportable pour les personnels et autres acteurs du secteur, et source de maltraitances dont nous constatons les augmentations.
-          Un élément de gestion des ressources humaines : les augmentations de moyens des années 2004-2006 ont été à la fois réelles, incontestables et insuffisantes ; mais elles n’ont rien changé sur le fond du vécu des personnes âgées accueillies, et sont partie dans un trou sans fond.
Il convient donc de revoir en profondeur la répartition et l’organisation de ces moyens, et surtout des moyens nouveaux nécessaires (ce qui avait été prévu dans des travaux du Centre d’Analyse Stratégiques en 2005, mais n’a jamais été mis en application).

Les revendications actuelles nous apparaissent à la fois :
-          Justifiées : le décalage entre besoins des personnes et moyens attribués atteint un niveau insupportable, nous voyons tous les jours la détérioration des conditions de travail de nos collègues et la détérioration des conditions de vie de nos aînés ; notre solidarité avec nos collègues est quotidienne et sans faille.
-          Insuffisantes : la réponse ne peut pas être uniquement une réponse sanitaire par une augmentation quantitative des personnels de santé (réponse nécessaire mais non suffisante) ; la réponse ne peut se situer que dans une augmentation des moyens de tous ceux qui œuvrent à la qualité de vie des personnes âgées (soins, vie quotidienne et vie sociale).

 En ce sens, certaines demandes nous apparaissent dangereuses et maltraitantes : par exemple quand certains personnels et certaines directions disent que les personnes en GIR 1 et 2 ne peuvent plus participer aux actions d’animation et qu’il faut ramener ces moyens sur le soin. Ceci est faux et ne s’appuie sur aucune étude. Notre expérience montre simplement que plus l’autonomie est faible, plus les aides de proximité doivent être présentes. Nier les « besoins supérieurs » des personnes pour ne traiter que les « besoins primaires » constitue une forme de maltraitance des personnes âgées.
Notre dernière enquête nationale (2017) montre qu’il y a aujourd’hui dans les EHPAD/USLD :
1 animateur pour 65 résidents et un budget de fonctionnement de l’animation de 0,12 € par jour et par personne,
ce qui est scandaleusement insuffisant.

L’amélioration des démarches d’animation et des prestations d’animation que nous constatons est liée essentiellement à la professionnalisation du secteur (par les diplômes de l’animation sociale que nous avons initiés et soutenus), le taux d’animateurs qualifiés passant de 19% en 2003 à 75% aujourd’hui. Les autres moyens n’ont que peu bougé …
Heureusement, de nombreux départements évoluent et aident sur ces aspects de qualité de vie des personnes âgées (dont ils ont la responsabilité depuis 2005) : par exemple, plus de 1/3 des départements sont aujourd’hui abonnés à notre plateforme « Culture-à-Vie » de partage national de supports d’animation.
Mais ces efforts ne suffisent pas, et la refonte de l’organisation des moyens est indispensable et urgente. L’augmentation rapide à 1 animateur pour 50 résidents est indispensable, de même qu’une refonte du financement avec l’aide à la vie sociale inscrite partiellement dans les tarifications « dépendance » (et non totalement en « hébergement » comme aujourd’hui)
 Concrètement, nous appelons à la fois :
-          A la solidarité avec nos collègues sur les mouvements en cours,
-          A l’échange et à l’évolution des revendications sur l’ensemble des besoins de la population âgée, et pas uniquement sur un seul secteur.
Chaque animateur, en fonction de son appartenance syndicale, de l’analyse de la situation locale, de l’ouverture aux demandes sur la vie sociale des anciens, trouvera les moyens adaptés pour exprimer solidarité et ouverture.

Le GAG se déclare prêt à participer à tous les travaux qui seront menés pour améliorer la vie des personnes âgées dans des visions d’ouverture et de coopération.
Le GAG, le 21 janvier 2018

en pièce jointe, le même texte en version pdf. Reproduction autorisée, et conseillée
Fichiers joints
Le GAG et la situation des EHPAD en ce début 2018.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(636 Ko) Téléchargé 12 fois


Dernière édition par GAG le Sam 27 Jan - 5:15, édité 2 fois

_________________
Le GAG
avatar
GAG
Contributeur actif
Contributeur actif

Messages : 562
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 18
Localisation : France

http://www.forumdugag.com

Revenir en haut Aller en bas

Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Message par Moon le Mer 24 Jan - 19:55

Bonjour,
Un appel a la grève a été lancé le 30 janvier pour les Ehpad du privé et du public. Je laisse le soin à chacun(e) d'aller se renseigner si ce n'est pas déjà fait.

Je ne peux que constater de ma place (animatrice dans une structure publique) les conséquences des manques de moyens, humains et financiers. 
Je ne ferais pas grève mardi, à contre cœur, principalement pour ne pas pénaliser les résidents d'un événement prévu ce jour. Sans cela, j'aurai été gréviste : je trouve que nous sommes, malgré les efforts faits, malgré le boulot de mes collègues soignants, en situation de maltraitance forcée. Il y a sans doute des choses à améliorer dans le fonctionnement du lieu où je travaille pour palier à cela, c'est certain ; mais il y a un manque de moyens de la structure.

J'aimerais savoir vos positions et avis sur ce mouvement, autant pour le GAG (quelque chose est-il lancé ?) que pour les animateurs en poste qui fréquentent ce forum. 
Quels sont vos constats ? Vos avis ? Serez vous grévistes ?

Moon

Messages : 10
Date d'inscription : 18/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grèves du 30/01/2018 et du 15.03 - positionnement du GAG

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum