Groupement des Animateurs en Gérontologie (GAG) - Forum de discussions, partage d'informations
DEJEPS UC1

Mer 14 Fév - 12:45 par garance39

Bonjour à toutes et tous, je viens de valider les uc 2, 3 ET 4 du DEJEPS animation socio-culturelle par voie de VAE.
Quelqu'un aurait il svp les cours de l'UC1 en présentiel, je séche....
merci

Commentaires: 6

BPJEPS ou diplome de niveau 4 de MFR ?

Mer 15 Juil - 16:17 par Amelina21

Bonjour,
en cours de réorientation après des années dans l'enseignement, j'ai deux formations qui s'offrent à moi dans ma région : soit le diplôme de niveau 4 "animateur en gérontologie" dans une mfr, soit un BPJEPS option Loisirs tous publics. Personnellement je préfèrerais suivre la formation de la MFR car elle est dirigée vers les personnes âgées (je n'ai qu'une expérience de 3 …

Commentaires: 20

Question sur DEJEP

Ven 25 Avr - 9:24 par GAG

Diplôme DEJEPS
Par carorafelia le 01/04/14 - 10:50

Bonjour à tous, je suis animatrice en EHPAD depuis 10 ans avec le diplôme du BEATEP. Je souhaiterai évoluer en passant le diplôme du DEJEPS. Mais avant de me lancer je voudrai savoir en quoi consiste exactement le travail d'un animateur DEJEPS? où puis je exercer? Et y a t il des offres d'emploi pour ce diplôme? 


N'hésitez pas à me …


Commentaires: 16

vae bpjeps

Lun 1 Mai - 18:15 par sabrinadu34

Je suis en train de faire ma VAE pour le BPJEPS animation sociale, je suis animatrice en EHPAD depuis 4 ANS 1/2... je suis A.S de formation...
Qui pourrait me donner des conseils ?? je vais finir de remplir mon dossier dans un mois je pense..

Commentaires: 1

vae bpjeps

Dim 14 Mai - 12:28 par sabrinadu34

Pour rajouter à mon dossier VAE  BPJEPS animation sociale, ma formatrice me demande de parler du CVS... j'ai raconté ce que je savais, selon  les résumés de nos réunions... elle me demande de plus raconter "mon implication"... je n'ai pas d'idée pour raconter plus l'implication de l'animatrice ?? pouvez vous m'orienter..

merci !!

Commentaires: 5

devenir animatrice

Jeu 13 Avr - 10:19 par Alexoo

Bonjour, 

Aide médico psychologique, j'exerce depuis 6 ans dans une unité cognitivo comportementale où ma fonction première est de mettre en place des animations afin de canaliser les troubles du comportement.
Je souhaite me consacrer uniquement à l'animation. Est -il possible de passer par la validation des acquis pour parvenir à un diplôme d'animation?
Si quelqu'un a fait cette …

Commentaires: 2

le permis D est-il un plus sur mon CV ?

Mer 24 Aoû - 7:33 par BOULANGER

Bonjour,

J'ai la possibilité de passer le permis D avec Pôle emploi. Est-ce utile et un avantage de le posséder?
 
Merci de vos remarques.
Bonne journée JMarc

Commentaires: 6

animateur en maison de retraite

Sam 18 Fév - 16:42 par genevieve

Bonjour à tous et à toutes

Titulaire d'un DUT carrières sociales, je viens d'obtenir un DEJEPS en décembre 2016 et je recherche un emploi d'animateur auprès des personnes âgées dans les Bouches du Rhône plus exactement à Marseille...J'ai l'impression que malgré la vingtaine de CV avec lettres de motivation envoyés, les emplois se font rares...Avez vous des pistes à me conseiller? Sad


Commentaires: 0

correspondance diplôme animation dans FPH

Mer 12 Oct - 10:00 par ML80

Bonjour , a quel diplôme correspond le grade d'animateur principal 2ème classe ?
BP ou un DE JEPS ?
Ceci est encore très flou dans la fonction publique hospitalière et je n'ai pas trouvé de texte  faisant le lien entre les grilles de salaires et les diplomes ?
pouvez-vous m'éclairer ?
Merci d'avance

Commentaires: 1

Sondage
Galerie



peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Aller en bas

peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par Cyprien DZIERSON le Ven 2 Fév - 18:21

Bonsoir,
Possédant le BP-JEPS en Gérontologie, j'ai été employé une première fois en EHPAD pendant 5 ans et demi sous contrats renouvelables tous les 6 mois. Une aide soignante travaillant à mi-temps et désirant reprendre à plein temps, mon contrat a pris fin et cette aide soignante m'a remplacé.
Retrouvant un poste dans un autre EHPAD en Janvier 2015, toujours sous contrat. Le dernier contrat signé fin décembre 2017, pour 3 mois seulement, et on me demandait de travailler désormais un week end sur deux et de travailler également le 1er Janvier. J'ai accepté sans difficulté. Et le 30 Janvier, je suis convoqué par la Directrice m'indiquant que le contrat ne serait pas reconduit en avril, car elle devait reclasser une personne qui me remplacerait...
Les animateurs ne sont vraiment pas reconnus du moins dans le département de la CREUSE, où la population est la plus âgée.
L'animation rélève bien des frais d'hébergement payés par les familles.
Le personnel soignant est pris en charge par l'APA et la Caisse d'Assurance Maladie.
Ces situations sont elles légales ? Je me pose des questions de comment sont faits les budgets.
La famille continue cependant à payer un service d'animation (les frais d'hébergement ne sont pas réduits).
Pouvez vous m'éclairer et me donner votre avis et me conseiller ?
Avec tous mes remerciements.

Cyprien DZIERSON

Messages : 3
Date d'inscription : 02/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par animathena le Ven 9 Mar - 12:46

Bonjour
il m'est arrivé exactement la même chose dans le Tarn, en EHPAD public :
je suis animatrice BP-JEPS diplômée : remplacements de l'animatrice (en longue maladie) pendant 3 ans et demi; j'ai eu le temps de mettre en place de nombreux projets, j'étais intégrée dans l'équipe et surtout appréciée des résidents et des familles.
Une AS/AMP  lorgnait la place depuis avant mon arrivée ; elle était en arrêts-maladie tout le temps ; elle a profité du changement de direction pour retenter sa chance et elle a eu gain de cause. On m'a  même demandé de la former pendant 1 mois !! Et je suis partie... Depuis elle a laissé tombé toutes les animations qui fonctionnaient bien, et est peu investie. A savoir que cette personne est déléguée syndicale !! ce qui a joué !
L'animateur n'a AUCUNE reconnaissance , quel que soit le public : que ce soit l'enfance, la petite enfance, le social, le médico-social, on nous remplace sans problème par d'autres corps de métiers, beaucoup plus reconnus dans les conventions.
Aux jeunes, je conseille le métier d'AS ou AMP/ AVS pour être sûrs de trouver un job.
avatar
animathena

Messages : 20
Date d'inscription : 30/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par Cyprien DZIERSON le Sam 10 Mar - 13:29

Bonjour,
Je pense que le diplôme d'animateur en Gérontologie ne sert plus à rien. Je vous conseille d'écouter l'intervention de la Ministre Agnès BUZYN diffusée le vendredi 9 Mars à 11 H 30 sur LCP où elle dit que les aides soignantes en EHPAD ne peuvent pas faire ce métier toute leur vie et que leurs postes doivent être converti en poste d' animation, d'encadrement, de coordination. Voilà tout est dit... Et c'est ce qui se pratique de plus en plus. Ce genre de formation n'a plus de sens et je conseille vivement à tous les jeunes attirés par ce métier de choisir une autre voie. Je trouve lamentable le discours de cette ministre. Elle ne se pose pas la question de ce que deviennent les animateurs.... (chômage...) On pourrait, peut être, demander au Directeur de faire de la cuisine ou inversement !!!!
Le GAG pourrait peut être réagir et se faire entendre auprès du Ministère...

Cyprien DZIERSON

Messages : 3
Date d'inscription : 02/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par el soch le Lun 12 Mar - 14:24

salut les gens !!  Eh oui, on est pas reconnu.
Dans la plupart des EHPAD publics, on met sur des postes d'animateurs des AS, ou des ASH, qui, même si elles sont pleines de bonnes volontés, n'ont souvent pas compris ce qu'était l'animation. Je vais être caricatural, mais découper des lapins pour les menus de Pâques, ce n'est pas de l'animation, mais de l'occupationnel qui ne sert à rien.
Le problème vient de loin. Les conditions de travail des soignants sont catastrophiques, et beaucoup d'entre eux sont lessivés... solution de la hiérarchie pour recaser quelqu'un qui ne peut plus faire son travail mais qui coute a l'établissement puisque titulaire : hop, à l'animation !
Les groupements d animateurs, et notament le GAG qui est le principal, ont loupé quelque chose dans les années 2000/2010 : il aurait fallu se battre pour que l'animation soit indépendante du soin dans TOUTES les structures, bien sûr afin de travailler dans l'interdépendance.
Au jour d'aujourd'hui, combien d'animateurs sont sous la coupe du cadre de soin, qui dans 99% des cas ne connait rien à l'animation ... Allez demander à un garagiste de faire tourner une boulangerie. Du coup, presque tout le monde trouve normal qu'un soignant soit mis sur un rôle d'animateur  (par contre, il faut avoir le BP-JEPS pour être sur un poste d animateur dans la FPH, à vérifier). Dans le département ou je suis, seules 2 équipes d animation sur les 16 établissements publics ne dépendent pas du soin.
Alors oui, vu que maintenant les personnes âgées arrivent dans nos EHPAD en bout de course, il faudrait plus d'AMP. Les budgets soignants sont tellement ric-rac qu'il n'est pas possible de les financer via le budget soin. Conclusion : on essaie de transformer l'animateur (budget hébergement) en AMP. NE VOUS LAISSEZ PAS FAIRE!!! Un animateur est un animateur, un AMP est un AMP.
Bref, je m'éparpille, mais cette situation m'agace ...

el soch

Messages : 3
Date d'inscription : 10/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par bernard.hervy le Dim 18 Mar - 10:59

Remplacer un animateur par un autre professionnel ?
Oui, cela arrive encore ici ou là, mais force est de constater que ce n'est pas le mouvement majoritaire. Nos enquêtes nationales (en particulier celle de 2017) montre au contraire une montée de la professionnalisation et une baisse des "faisant fonction".
Les témoignages ci-dessus sont exacts (nous n'avons pas de doute sur leur réalité), mais il convient de les resituer dans un contexte plus général !

L'exemple que vous citez (le découpage des lapins pour les fêtes de Pâques), nous ne doutons pas que vous l'ayez rencontré ! Eh bien, nous aussi ! Mais soyons honnêtes, il est moins fréquent qu'il y a 15 ans (merci à la professionnalisation !). Cet exemple, vous le qualifiez d'"occupationnel" et vous dites "qu'il ne sert à rien". Vous avez tort : il s'agit d'infantilisation et de maltraitance (en dehors des situations où il s'agit d'invitations en direction d'enfants)

L'animateur qui dépend du cadre de santé, oui cela existe encore.
D'après notre enquête nationale 2017 (et nous prenons comme critère "qui évalue l'action de l'animateur ?"), il s'agit d'1 cas sur 4 (très exactement 27%, en hausse de 2% par rapport à 2011). Dans 60,9% des situations c'est le directeur (+10% par rapport à 2011), et dans 9,6% des cas le cadre d'animation ou le cadre social (+3,5%).
La situation que vous décrivez sur votre réseau départemental (14 sur 16 dépendant du soin, au lieu de 4 sur 16 si vous étiez dans la moyenne nationale) est donc minoritaire et anormale !

Alors comment l'expliquer ? Et que faire ?
Vos explications sont en partie exactes, mais il faut aller plus loin ! Certaines directions voient d'un bon œil le glissement de charges, et poussent à mettre sur l'animation un agent qui est payé sur le budget soins. Il s'agit clairement d'un détournement qui creuse le trou de la Sécurité Sociale (même si cela ne choque pas la ministre Buzyn !). Mais pour arriver à un glissement aussi important dans votre département, il y a sûrement d'autres explications complémentaires :
--- une association départementale de directeurs qui impose ses vues ?
--- un département qui se laisse faire ?
--- une association d'animateurs qui n'intervient pas ?
(et je n'ai pas les explications locales)

Je me permets de préciser quelques points :

- je ne suis pas opposé au reclassement professionnel quand on ne peut plus exercer sa profession antérieure. Mais à deux conditions :
--- que les difficultés de l'agent soient compatibles avec l'exercice du nouveau métier (en l'occurrence pour l'animation, pas de difficultés relationnelles ou psychologiques)
--- que le reclassement passe par une requalification professionnelle, et il existe des budgets de formation et de requalification dans les protocoles handicaps.(et ces budgets sont souvent utilisés seulement en partie)
Si ces deux conditions ne sont pas réunies, on aura à la fois
-- une baisse dans la qualité de l'animation,
-- et un double échec pour l'agent (échec dans son ancienne profession, et échec dans sa nouvelle profession).

- la seule solution viable à terme est le classement de l'animation de la vie sociale dans les budgets autonomie-dépendance (au moins partiellement) pour éviter glissements et détournements, et avec des exigences qualitatives (comme la qualification des animateurs).

- par rapport au GAG, vous dites que nous serions passés à coté de l'essentiel !
Reprenez nos démarches, nos textes, nos actions, nous sommes clairement
   - pour une filière sociale distincte de celle du soin
   - et pour une coopération. 
Reste la question de ce que vous avez fait localement, de vos interventions, et aussi de la façon dont le GAG peut vous aider.
Et c'est pour moi, sur cette voie qu'il convient de s'engager !

- Continuer à se battre ! Oui, c'est un impératif.
Vous parlez beaucoup des EHPAD publics, là où une filière socio-éducative est reconnue, et là où il est possible de contester quand des ordres illégaux (ou contraires à la réglementation ou aux statuts) sont mis en œuvre.
Une notation inappropriée se  conteste ! Et elle sera automatiquement revue par des commissions paritaires (où les syndicats sont présents) !
Et bien sûr, cela sera efficace quand c'est coordonné localement ...

Oui, il y a encore beaucoup à faire !
Individuellement et collectivement !
Sans passer à coté de l'essentiel !
Bernard Hervy  -  le 18.03.2018

bernard.hervy

Messages : 106
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par Animatrice07 le Mer 21 Mar - 20:55

Bonjour à tous,   Cela fait quelques jours que je lis les différents échanges (celui-ci et celui sur les grèves) et cela me laisse perplexe.
 
Malheureusement, il y encore des établissements où l'animateur est encore : "celui qui s’amuse et exige que les résidents soient à l’heure aux animations et  le restant du personnel, soignant ou autre celui qui a parfois des tâches très ingrates…et qui doit toujours aller plus vite", …
Mais qui, mieux que nous, peut parler de notre métier ? …
 
En caricaturant, dans ce que je peux  lire, on voudrait opposer les animateurs et les soignants alors que nous sommes complémentaires :
 
Chacun a ses spécificités, une formation propre pour des missions particulières mais la finalité reste la même : un accompagnement humain de la personne âgée dans toutes ses dimensions .
 
Que des actions d’animation soient réalisées par des soignants est tout à fait envisageable mais pas n'importe comment. L'animateur a alors un rôle très précis à jouer : c'est  d'accompagner les équipes dans ce sens et leur transmettre ses valeurs, évaluer les actions. Ensemble, ils ciblent les activités et le public. On parle alors d'animateur coordonnateur comme le propose le GAG dans son livre blanc.
 
Pour ce qui est du lien hiérarchique : peu de structures sont dotées de cadre socio-éducatif, et parfois les directeurs délèguent cet encadrement au cadre de santé.
Pour ma part, j'ai toujours été évaluée par ce dernier, même si j'ai beaucoup travaillé avec ma directrice autour de différents projets. J'ai pu collaborer avec 3 CDS successifs et tous 3 ne connaissaient  pas ce qu'était l'animation. J'ai toujours veillé à  construire des outils d'évaluation pour vérifier la pertinence de mes actions auprès du public, mais surtout valoriser ma pratique auprès de mes supérieurs. Au final, lors de chaque entretien annuel, il s'agit pour moi de faire le bilan sur les projets que j'ai conduit et surtout présenter MES objectifs pour l'année suivante. Même si sur l'organigramme le CDS est mon N+1, concrètement nous avons plus des liens fonctionnels.
 
Voilà 10 ans que je construis toute ma pratique autour de cela et c'est très enrichissant pour tous. Et pour tout vous dire, dans le contexte actuel, pour certains soignants, ces temps d'animation sont une véritable bouffée d'oxygène  ... De mon côté je suis seule à porter l'animation pour plus de 100 résidents, le fait que des agents soient détachés sur des temps sociaux me permet de me positionner autrement, m'inscrire dans un réseau local et professionnel,  développer les partenariats. Ainsi nous enrichissons l'offre d'activités  pour nos résidents : l'établissement  à tout y gagner ! Mais cela fait partie d'un choix institutionnel qu'il est de plus en plus difficile à tenir compte tenu de la diminution des moyens.
 
Rien n'est acquis même dans ces établissements où il y a une véritable dynamique sociale ! Cela reste un combat permanent .

Animatrice07

Messages : 9
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par bernard.hervy le Sam 24 Mar - 9:07

Merci de votre contribution !
Sur ce sujet qui est un des plus lus des dernières semaines, ce qui prouve que, ici ou là, des difficultés demeurent.

Je suis entièrement d'accord avec vous sur la "complémentarité", mais elle ne peut fonctionner que quand les spécificités sont respectées. Vous avez sûrement noté que je recadre systématiquement en référence à l'enquête nationale du GAG, en précisant que ces exemples de blocages ne sont pas le reflet de l'évolution majoritaire.
Mais parfois ils existent, et ces inégalités de traitement sont mal vécues (ce qui est compréhensible), et ils n'ont pas à être niés. Ils sont souvent le reflet d'abus de la catégorie la plus importante quantitativement (phénomène que tout animateur connaît et vit dans l'animation d'un groupe où sa tâche est de garantir le fonctionnement démocratique du groupe), avec une faiblesse des responsables institutionnels (phénomène que tout animateur connaît quand il fait l'analyse des fonctionnements institutionnels). Et les difficultés de ces animateurs maltraités ont besoin d'être reconnues, y compris par leurs pairs (les autres animateurs), tout en rappelant qu'un fait (mal vécu mais qui existe) n'est pas automatiquement le reflet d'une évolution générale.

Sur le sujet qui nous concerne ici, le remplacement d'un animateur par un aide-soignant, il s'agit d'un détournement (faire payer l'animation par la Sécurité Sociale financée par nos cotisations) et c'est du ressort de la direction de l'établissement.

Sur les liens hiérarchiques, les fonctionnements de nos institutions se font sur des bases de familles de métiers (administratifs, ouvriers, techniques, soignants, socio-éducatifs, ... avec supervision managériale de la direction), chacune avec des priorités professionnelles différentes (et non opposées). La logique des liens hiérarchiques se passe dans ces cadres de familles de métiers, autant que faire se peut : bien sûr c'est difficile dans des petites structures (mais les regroupements de structures se multiplient), et, dans ces situations, c'est à la direction d'assurer son rôle !

Dans votre situation (comme dans bien d'autres) cela se passe bien, et tant mieux !
Mais force est de constater que ce n'est pas toujours le cas ! Et comment cela se passera-t-l si votre cadre change est remplacé par quelqu'un qui n'a pas la même ouverture ? ? Je continue de penser que le fonctionnement par familles de métier constitue une garantie à la reconnaissance.

Sur le fond de ce que vous exposez (la complémentarité et le fait que l'animation va bien au-delà de l'animateur), je suis bien sûr d'accord avec vous !
Mais, comme vous le dites, rien n'est jamais acquis et c'est un combat permanent !
Et c'est même un combat difficile pour des animateurs qui ne sont pas dans la même situation (ouverte et favorable) que vous !
BH, le 24.03.2018

bernard.hervy

Messages : 106
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par Animatrice07 le Lun 26 Mar - 21:27

Loin de moi l'idée de nier que certains animateurs soient en souffrance . Malheureusement, j'en côtoie au sein de mon réseau et c'est bien une réalité !

Pour moi le danger est que l'on croit que cloisonner les catégories professionnelles soit la solution .
Mon témoignage avait pour simple objectif de montrer que travailler avec des soignants et autres ,  ... n'était pas une utopie et que cela  pouvait être très enrichissant  pour les professionnels de croiser leurs pratiques mais surtout que cela avait tout son sens dans l'accompagnement de la personne âgée .

Aux jours d'aujourd'hui, ce qui est dommage c'est que l'animation dépende de l'idée que s'en font les directeurs  et/ou  les cadres . Et même quand le maintien de la vie sociale et de l'autonomie s'inscrit dans une démarche institutionnelle faut-il encore que les directeurs aient les moyens (financiers !) de les porter .


Ce n'est pas anodin si je terminais mon dernier message par "rien est acquis" . En ce qui concerne mon CDS, je ne dois pas mon autonomie dans ma pratique  à  son ouverture (nous avons parfois des discussions très animées sur ce qu'est l'animation sociale) mais plutôt aux économies budgétaires . Depuis plus de 6 mois il partage son temps d'encadrement sur 2 structures . Il n'est pas le seul à les subir  : l'ETP animation est passé de 1.5 à 1, la psychologue n'a plus que 0.5 au lieu de 0.6 d'ETP à répartir sur l'EHPAD et la MED-SSR, l'ergothérapeute n'a pas été remplacée . Depuis le départ à  la retraite de notre directrice , nous n'avons un directeur qu'une journée par semaine pour gérer 2  établissements .

Pour l'instant, des temps d'animation sont encore identifiés sur les organisations de travail des soignants ce qui me permet de multiplier les actions d'animations pour les résidents mais pour combien de temps ? Si nous continuons dans cette logique budgétaire j'ai bien peur que ce soit sur ces temps que l'on fasse des économies . Chose qui remettrait en question toute ma pratique !

Cette évolution est malheureusement le reflet de ce qui se passe dans beaucoup d'établissements . Maintenant il est temps que les pouvoirs publics donnent les moyens aux professionnels (toutes catégories confondues) d'accompagner nos ainés dignement .

Animatrice07

Messages : 9
Date d'inscription : 02/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on remplacer un animateur par une aide soignante ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum